Connectez-vous



Qui est en ligne

Nous avons 14 invités en ligne
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui10
mod_vvisit_counterHier14
mod_vvisit_counterCette semaine97
mod_vvisit_counterLa semaine dernière112
mod_vvisit_counterCe mois382
mod_vvisit_counterLe mois dernier562
mod_vvisit_counterDepuis le 21/09/09187757

En ligne (20 minutes): 1
Votre IP: 23.20.242.166
,
Aujourd'hui: Jui 24, 2017

Sondage du mois

ASM 37- Cazaux 9 PDF Imprimer Envoyer

Equipes Réserves : Forfait de Cazaux

Équipe Première

MARTIGNAS 37 – CAZAUX 9

4 essais : Aymeric Segovia, Kevin Curnier, Sylvain Dumora, Pierre Girardot.

4 transformations et 3 pénalités : Pierre Girardot.

Pour Cazaux : 3 pénalités : Bauce(2) Nogala.

mi-temps 14 - 6

Equipe de Martignas : 1 Alexandre Person , 2 Kevin Curnier, 3 Aymeric Ségovia, 4 Voltan Beharic Leal, 5 Cyril Welsch (Cap), 6 Aurélien Ferrazza, 7 Sébastien Rose, 8 David Pernot, 9 Pierre Girardot, 10 Guillaume Clause, 11 Thomas Weidler, 12 Nicolas Rodrigues, 13 Nicolas Le Gall, 14 Michaël Curnier, 15 Ludovic Rodrigues. Remplaçants: 16 Sylvain Dumora, 17 Julien Dubost, 18 Emmanuel Vinuesa, 19 Frédéric Lasbasses, 20 Loris Broustaut, 21 David N'Zi, 22 Loïc Constantin.

Le rugby est un sport de contact avec des phases de combat pour s'approprier la balle ou la conserver. Les affrontements sont parfois sévères, les chocs rudes, les nerfs peuvent lâcher et quelques gifles à main plus ou moins ouverte peuvent partir. C'est interdit, répréhensible mais humain. Quel rugbyman n'en a pris une et ne l'a rendu? Quel joueur n'a pas été le premier à en distribuer en certaines circonstances? En revanche mettre un coup de pied à un joueur à terre est inacceptable et inqualifiable tellement c'est lâche, vil et petit. Tout comme une hirondelle ne fait pas le printemps, un ou deux abrutis ne font pas une équipe mais suffisent à la discréditer. Heureusement le match de ce jour ne se limite pas à cette bestialité mais elle a existé et elle était vraiment de trop. Dès le coup d'envoi le ton était donné les locaux voulaient montrer au nombreux public un visage différent de celui du match aller où ils avaient totalement déjoué. Sur l'engagement ils montent rapidement sur le joueur à la réception du coup de pied, le contact est sévère et l'arbitre sanctionne Aymeric Ségovia d'un carton jaune. C'est le premier arrêt du temps, il est long, il y en aura plusieurs autres. Pour la première mêlée du match l'équipe doit se réorganiser,

 

  Sébastien Rose sort afin de permettre à un pilier de rentrer, Julien Dubost en l’occurrence.

Les hommes de la Jalle dominent territorialement sans toutefois réussir à faire la différence. On assiste surtout à un combat d'avants : pilonnage, petits tas, jeu au près.

 

Au bout de 10 minutes la troupe du Capitaine Welsch doit revoir ses plans suite à la sortie sur blessure de Guillaume Clause,

  

Pierre Girardot glisse à l'ouverture et Loris Broustaut prend sa place derrière la mêlée. Aymeric Ségovia et Sébastien Rose reviennent sur le pré, Julien Dubost repart sur le banc, l'équipe est au complet et la partie repart sur le même schéma.

 

 

Le jeu se situe majoritairement dans le camp de Cazaux et la balle est essentiellement le monopole du pack, ce n'est pas le jour des grandes envolées et les trois quarts n'ont pas la part belle. Nicolas Le Gall est bloqué à quelques mètres de la ligne d'essai au terme d'une des rares attaques de la première mi-temps. Ludovic Rodrigues intercalé dans une action a montré sa pointe de vitesse mais sa passe était entachée d'un en avant et l'arbitre qui avait laissé l'avantage au départ du mouvement revient à la faute et donne une pénalité.

Pierre Girardot choisit de taper en touche. Sur la remise David Pernot capte le cuir, le maul s'organise, avance, pénètre dans l'en but des Cazalins et marque. Aymeric Ségovia est le dernier à se relever, le ballon sous le bras, Pierre Girardot transforme Martignas mène de sept points.

 

 

 

 

 

Pas pour longtemps. Sur le renvoi les hommes du bassin obtiennent une pénalité et quelques minutes plus tard une seconde. L'arrière buteur ne laisse pas passer ces occasions et porte le score à 7-6.

Peu de temps avant la mi-temps les locaux aggraveront la marque par un essai en quelques points semblable au premier. Prise de balle en touche poussée des avants franchissement de l'en but et essai de Kevin Curnier. Pierre Girardot transforme 14-6.

 

 

A la reprise, la domination territoriale des noirs se confirme. Au terme d'un joli mouvement David Pernot est poussé en touche à quelques mètres de la terre promise.

 

 

Ce n'est que partie remise, sur l'action suivante Sylvain Dumora signera le 3ème essai de la partie donnant virtuellement à son équipe le bonus offensif et la première place de la poule. Pierre Girardot transforme 21-6.

 

 

Cazaux réduit la marque par une nouvelle pénalité face au poteaux mais pas évidente car lointaine. Martignas par l'intermédiaire de Nicolas Rodrigues rate l'occasion de plier le match en arrivant quelques dixièmes de seconde trop tard pour aplatir un ballon expédié dans l'en but cazalin par un judicieux coup de pied à suivre du stratège Pierre Girardot.

 

Du bord de la touche on se dit que le match va se libérer, que l'enjeu ne tue plus le jeu et que l'ambiance sera plus légère. Que nenni. C'est en cet instant que survient la stupidité mentionnée plus haut, que le match est interrompu un long moment, que des inquiétudes naissent pour la santé du joueur à terre, que les esprits s'échauffent, que l'air se charge en électricité.

 

La partie reprend. Martignas va devoir se réorganiser une nouvelle fois car Loris Broustaud a écopé d'un carton rouge synonyme de sortie définitive. Nicolas Rodrigues prend la place de demi de mêlée. Malgré l'infériorité numérique Martignas essaie de faire du jeu. Ludovic Rodrigues effectue une belle percée mais est stoppé.

 

 

Sur sortie de mêlée Nicolas Rodrigues sert Pierre Girardot qui s'infiltre dans la défense adverse et va marquer entre les perches un essai qu'il transformera.

 

 Il reste encore du temps Pierre Girardot marquera encore trois pénalités.

 

37-9 sera le score final d'un match qui sentait la poudre et qui a tenu ses promesses.

 

Pour retrouver l'esprit du Rugby on attendra un peu. 

Notre équipe Cools de supporters.

 

 

Equipe Réserve

Forfait de Cazaux 

En conséquence pas de match pour nos réservistes. C'est dommage car cette rencontre aurait été  une bonne préparation à la demi finale de la semaine prochaine. Les supporters  avaient envie de voir pour la dernière fois de la saison à Moga cette équipe inattendue à ce stade de la compétition. Après plusieurs années sans équipe réserve le club en a engagé une cette année et pour sa renaissance ce groupe se qualifie pour les demi finales de la compétition. Selon Jean Saintourens, la mémoire du club, c'est la deuxième fois de son histoire que l'ASM rugby réussi à placer, la même année, ses deux équipes seniors dans le dernier carré de leur compétition. Même s'il faut relativiser la performance, c'est un véritable exploit. Qui aurait envisagé une telle issue à l'orée de la saison?  Je revois encore, la veille du premier match, la mine déconfite de Stéphane Saint Genez se demandant s'il aurait assez d'éléments pour constituer deux équipes. Huit mois plus tard les résultats sont là. Pourtant ces dernières semaines j'ai eu l'occasion de passer au stade le mercredi aux heures d'entraînement des seniors et ce qui m'a immédiatement sauté aux yeux est le petit nombre de participants. J'ai demandé à des collègues du bureau qui assistaient régulièrement aux séances du vendredi si c'était pareil et ils m'ont dit que oui. Supporter inconditionnel du club de ma jeunesse en voyant Aymeric, Francis, Stéphane et Julien disposer de si peu de monde j'ai pensé à Henri Broncan  et à Jean Christophe Bacca devant puiser chaque semaine dans les équipes de jeunes pour constituer leur groupe. Les raisons ne sont pas les mêmes mais les conséquences identiques. Comment construire un fond de jeu, mettre des combinaisons en place avec un noyau restreint. Le rugby est un sport collectif. Plus le collectif est large plus le groupe est fort. L'implication de tous est indispensable. Chacun à sa place, chacun à son niveau. Dimanche prochain les supporters se déplaceront en nombre pour soutenir leurs deux équipes contre celles de Lége Cap Ferret. Sur quel terrain se dérouleront ces rencontres? La réponse sera publiée sur ce site dès que nous la connaîtrons. Certaines équipes ont fini la saison. Pour notre club, elle continue. L'avenir nous appartient.

 

 

 

 
Bannière